Rössler avertit les médecins de la fermeture de cabinets


Le ministre fédéral de la Santé, Philipp Rösler, met en garde les médecins généralistes de ne pas fermer leurs cabinets. Les médecins protestaient dans le dos des patients s'ils fermaient leur cabinet de médecin généraliste.
(17.07.2010) Le ministre fédéral de la Santé Philipp Rösler (FDP) a averti les médecins généralistes de ne pas devenir sérieux et de fermer leurs cabinets médicaux pour protester contre les coupes dans le système de santé. La protestation aurait lieu sur le dos du patient, a déclaré le ministre. Par rapport à la "Hannoversche Allgemeine Zeitung (HAZ)", a déclaré Rössler: "Les patients ne montreraient aucune compréhension s'ils étaient considérés comme un levier de protestation." Les médecins veulent protester contre le fait que dans l'année à venir, les honoraires des médecins généralistes augmenteront en 2011 d'environ 500 millions de moins que ce qui avait été prévu auparavant. Rössler a répondu que les frais ne seraient pas réduits, seules les nouvelles dépenses seraient limitées. Le ministre de la Santé a déclaré à la HAZ: "Nous ne réduisons pas les frais, nous limitons les nouvelles dépenses".

L'année prochaine, un déficit des assurances maladie légales d'environ 11 milliards d'euros est attendu. Dans la "petite réforme de la santé", il a été convenu de permettre aux assurances maladie de collecter des cotisations supplémentaires. En outre, le taux général de cotisation à l'assurance maladie doit s'élever à 15,5 pour cent du salaire brut. De plus, le gouvernement prévoit de ne pas laisser les honoraires des médecins de famille augmenter davantage. Les médecins généralistes s'y opposent et veulent faire pression sur le gouvernement fédéral en conséquence.

L'Association des médecins généralistes a appelé à la protestation des médecins généralistes. Un boycott du traitement et la fermeture complète des cabinets de médecins généralistes sont menacés comme moyen de protestation. L'association des médecins de famille accuse le gouvernement fédéral de vouloir renverser le «modèle du médecin de famille». Les «soins centrés sur le médecin de famille» ont été introduits afin que les médecins de famille soient le premier point de contact pour les patients. Le médecin de famille coordonne toutes les étapes du traitement et émet des références à des spécialistes. Le modèle dit du médecin de famille a été introduit afin de minimiser les visites de spécialistes inutiles et de mieux cibler le traitement des patients. Les «soins centrés sur le médecin de famille» sont décrits au § 73b SGB V.

Le ministre fédéral de la Santé a cependant assuré qu'il ne voulait pas toucher au modèle du médecin de famille. Cependant, Rössler veut s'assurer que tous les médecins de famille sont traités sur un pied d'égalité, que le médecin ait déjà signé un contrat de médecin de famille ou non. Le ministre a déclaré: "La même rémunération devrait s'appliquer aux nouveaux contrats que pour la pension standard". Au total, 32 000 médecins sont organisés au sein de l'Association des médecins généralistes. La semaine dernière, l'association a menacé un boycott du traitement à l'échelle nationale si Rössler ne voulait pas céder. La manifestation est prévue pour les semaines à venir, les associations étatiques devraient d'abord se mettre d'accord. (sb)

Image: Rainer Sturm / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Premier jour de travail dun médecin généraliste Mai 2017


Article Précédent

Le gingembre abaisse la glycémie

Article Suivant

Les faux cosmétiques mettent la santé en danger