Compagnies d'assurance maladie: 100 euros supplémentaires à l'avenir?


Compagnies d'assurance maladie: selon les calculs de l'Institut d'économie de la santé de l'Université de Cologne, les assureurs maladie obligatoires devront bientôt payer environ 100 euros par mois de cotisations supplémentaires. Presque toutes les personnes assurées de l'AMS seraient concernées par la compensation sociale.

Selon les informations de la Confédération allemande des syndicats (DGB), purement arithmétiquement, environ 100 euros par mois de cotisations supplémentaires pourraient provenir des assureurs maladie légaux. Le syndicat s'appuie sur un avis de l'Institut d'économie de la santé de l'Université de Cologne.

Les scientifiques de l'Université de Cologne ont fait une sombre prévision. La part des salariés dans les cotisations légales d'assurance maladie étant gelée, les assurés devront à l'avenir supporter eux-mêmes les coûts croissants du système de santé. Les scientifiques ont calculé les éventuelles contributions supplémentaires des caisses légales d'assurance maladie sur la base de deux scénarios. Si les dépenses annuelles des caisses d'assurance maladie n'augmentent que de 2% de plus que les revenus, alors selon les calculs, la contribution supplémentaire mensuelle en 2025 pourrait déjà être de 97 euros par mois. Il s'agirait d'une allocation de tête supplémentaire de 1164 euros par an, que l'assuré devrait payer pour les cotisations régulières d'assurance maladie. Tout salarié dont le revenu moyen peut atteindre 4 827 euros aurait alors déjà droit à une compensation sociale, comme on l'a dit. Selon la confédération syndicale, la quasi-totalité des personnes assurées par les caisses légales d'assurance maladie. Dans les calculs de la compensation sociale, seul le revenu basé sur les cotisations et non le revenu réel compte. Cela signifie que toute nouvelle augmentation des coûts des soins de santé doit être prise en charge par le budget de l'État.

Le DGB a vivement critiqué cette évolution. Selon les syndicalistes, il s'agissait d'une "politique de redistribution en faveur des employeurs", a critiqué la vice-présidente du DGB Annelie Buntenbach. Environ 90 pour cent des citoyens sont concernés par les plans. plus loin.

Mais cela peut empirer. Parce que le premier scénario suppose une évolution "modérée". Cependant, si les coûts annuels des caisses d'assurance maladie augmentent de 4%, les cotisations mensuelles supplémentaires d'environ 100 euros entreront en vigueur en 2020. Cela signifie que dans cinq ans, l'assuré SHI devra payer un forfait supplémentaire de 46 euros par mois (552 euros par an) pour l'assurance maladie. Quiconque gagne jusqu'à 2 286 euros aurait déjà droit à une compensation sociale. "La nationalisation de facto de la croissance est donc à portée de main", ont déclaré les auteurs de l'étude.

16 caisses légales d'assurance maladie facturent actuellement une contribution supplémentaire de 8 euros par mois. Selon les plans du gouvernement fédéral, les assureurs maladie devraient être en mesure de déterminer eux-mêmes le montant des contributions supplémentaires dans le cadre de la réforme des soins de santé. Dans le même temps, la part de l'employeur dans l'assurance maladie est gelée, de sorte que les futures augmentations de cotisations devront être supportées par les seuls salariés. Cela signifie que toute augmentation de prime supplémentaire doit être supportée par l'assuré. Le directeur de l'institut est l'expert en santé du SPD Karl Lauterbach. Avec les résultats de l'étude, un calcul concret a été présenté pour la première fois, qui met en évidence les dangers du head package pour les assurés et le budget de l'Etat. (sb, 10/10/2010)

Lisez aussi:
Santé: le gouvernement compte sur un taux fixe par habitant
Les assureurs maladie contre paiement à l'avance chez le médecin
Le coût des médicaments et des aides a énormément augmenté
Critique du remboursement par la CSU: Rösler se défend
Contributions supplémentaires également possibles en 2011

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Introduction au marketing relationnel - FRA


Article Précédent

Examen médical en cas d'épuisement constant

Article Suivant

La pollution par les poussières fines augmente le risque de crise cardiaque