Les infirmières mettent fin à la grève à la Charité


Charité: les infirmières et infirmiers mettent fin à la grève pour le moment

Désormais, infirmières, infirmières et personnels techniques souhaitent reprendre le travail à l'hôpital universitaire de la Charité à Berlin. "La grève sera suspendue pour le moment", déclare le syndicat. La direction de l'hôpital a soumis une nouvelle offre tarifaire aux grévistes. Les négociateurs des deux côtés veulent reprendre la négociation collective.

Une nouvelle offre tarifaire met fin à la dispute pour l'instant Depuis le quart de travail du lundi matin, environ 2000 salariés de la Charité sont en attente. Après exactement cinq jours de grève, la direction a soumis une nouvelle offre aux syndicats Verdi et dbb Tarifunion. Après cette offre de négociation nettement meilleure, de nouvelles discussions sont en cours. Dès vendredi, toutes les infirmières et le personnel technique reprendront le travail et mettront fin à la grève pour le moment. De la part du syndicat, l'offre de l'employeur a été avisée dans les heures tardives, comme l'a déclaré aujourd'hui un porte-parole de Verdi.

Les deux syndicats demandent une augmentation de salaire brute d'au moins 300 euros par mois pour l'ensemble du personnel infirmier et technique. «Avec une telle augmentation, le niveau national de personnel infirmier pourrait être atteint. La Charité paie environ 14% de moins que les autres cliniques de Berlin », a déclaré un porte-parole du syndicat.

200 euros de plus et de nouveaux ajustements salariaux Selon les négociateurs, les employeurs avaient renouvelé leur offre au petit matin. L'employeur souhaite augmenter les salaires de 200 euros par mois en deux étapes d'ici le 1er juillet 2012 et également procéder à un ajustement général des revenus au niveau de la fonction publique des employeurs municipaux. Cet ajustement devrait être mis en œuvre d'ici la fin de 2014 au plus tard, comme l'a souligné le groupe de négociation des employeurs.

La partie syndicale était confiante quant aux concessions. Les grévistes avaient parcouru un long chemin avec leur engagement et leur persévérance. "Les collègues ont été décisifs dans leur volonté de se battre", a déclaré Arne Goodson, négociateur de la dbb. La pression exercée sur la direction de la clinique aurait pu inciter les employeurs à offrir à nouveau. Les employés «ont mis tellement de pression sur les trois sites de la Charité que nous avons vraiment bien progressé».

Les résultats définitifs sont attendus la semaine prochaine. Pour les patients, mettre fin à la grève signifie reprendre la pratique clinique quotidienne. Comme de nombreuses tâches en suspens doivent être rattrapées, il peut encore y avoir des goulots d'étranglement à la Charité. (sb)

Continuer à lire:
Charité: la direction de la clinique veut soumettre une offre
Charité: la grève se propage
Charité: Les infirmières sont en grève depuis 6 heures du matin.
Grève dans la charité berlinoise

Image: Karl-Heinz Liebisch / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Grève des infirmiers: que cesse le mépris affiché par les politiques


Article Précédent

Nouveau numéro de téléphone pour les médecins de garde

Article Suivant

Deux compagnies d'assurance maladie font faillite