Le médecin n'est pas responsable d'un manque de compréhension


Le médecin n'est pas responsable si le patient ne comprend pas les informations

Selon une décision connue aujourd'hui, le tribunal régional supérieur (OLG) a statué que les médecins ne sont généralement pas responsables si les patients ne comprennent pas la séance d'information.

Une patiente avait intenté une action en dommages-intérêts contre son médecin parce qu'elle estimait que son consentement à la chirurgie était inefficace. Vous n'avez pas compris l'explication. L'OLG a tranché en faveur du médecin, puisque le patient aurait eu l'occasion de poser des questions ou de demander une autre entrevue. Selon l'OLG, le médecin a été déraisonnable sans s'enquérir ni demander d'approfondir la consultation ou de la refaire. Le médecin n'avait aucune indication que le patient était dépassé par la conversation. (Numéro de dossier: 5 U 713/11)

En principe, une discussion informative entre le médecin et le patient doit avoir lieu. Le médecin informe le patient du traitement ou de la procédure à venir. Le médecin est tenu de fournir des informations sur le type de chirurgie et les risques spécifiques de la procédure. Si possible, cela doit être fait en temps utile afin que le patient ait la possibilité de décider d'opter pour ou contre la procédure. Des méthodes thérapeutiques alternatives doivent également être présentées au patient si elles sont prometteuses. Cependant, il n'est pas du devoir du médecin de fournir des informations sur les risques d'erreurs de traitement. (ag)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Conférence Génomique et médecine du futur


Article Précédent

Le gingembre abaisse la glycémie

Article Suivant

Les faux cosmétiques mettent la santé en danger